Résonance 2011

Par égard pour l'histoire de sa ville acadienne, Nicole Haché récupère des feuilles de cuivre retirées du clocher de l'église de Caraquet afin de faire revivre ces matériaux qui ont souligné la vie du peuple. Elle crée ainsi, au retour d’une résidence artistique en Afrique, la collection Résonance. (Voir démarche complète plus bas.)
 

À l'été 2011, suite à une résidence artistique où elle a exploré la question de l'identité, Nicole se met à créer à partir de feuilles de cuivre récupérées du clocher de l'église St-Pierre-aux-Liens lors de réparations effectuées à la structure.
 
L'exposition Résonance prend vie dans le cadre des célébrations du 50e anniversaire de la ville de Caraquet, et le cuivre intègre alors sa deuxième vie en tant qu'œuvre d'art. Après de nombreuses années à tinter la vie des gens de cette ville d'Acadie, les feuilles de cuivre arrivent à toucher une seconde fois l'identité culturelle.

Ce métal, qui a recouvert le clocher – structure résonante au sein d'une communauté – garde sa mission, mais transmet désormais émotions, sens et intentions grâce à des couleurs plutôt qu'à des sons.
 
En faisant revivre ces matériaux qui ont résonné dans la collectivité pendant plusieurs décennies, les œuvres viennent amplifier les sons du peuple en souvenir des couleurs du passé.
 
Le côté symbolique des œuvres et leur attachement au patrimoine acadien fait renaître le passé en le faisant transparaître dans le présent.